Une monnaie controversée

L'attribution à Manosque d'un denier d'argent à la rosace a longtemps exercé la sagacité d'éminents numismates.
Cette espèce, frappée pour la première fois par les évêques du Puy, connut une diffusion remarquable : elle fut en particulier imitée dans le sud-est du pays à Orange, Gap et Saint-Paul-Trois-Châteaux. De nombreux exemplaires portent la légende plus ou moins dégénérée SCE MARIAE : il en est ainsi un qui présente la légende rétrograde SCE MANUE. Il n'en fallut pas plus pour que certains lisent MANUESCE et attribuent cette monnaie à Manosque, alors qu'elle a sans doute été émise au Puy.
Gardons-nous cependant d'être trop affirmatif et ne rejetons pas a priori l'hypothèse d'une émission monétaire à Manosque : celle-ci est possible et ne serait pas en contradiction avec ce que nous connaissons de l'histoire de la monnaie dans les Alpes à l'époque médiévale.


Source : 1000 ans de monnayage alpin de Jean Richand et Philippe Ganne (Manosque, 1986).

 


1. Le Puy, denier à la rosace (type dégénéré) - 2. denier à la rosace attribué à Manosque - 3. Le Puy, denier à la rosace.

 

Bibliographie

Adrien de LONGPÉRIER, Dissertation sur deux deniers frappés en Provence pour les comtes de Forcalquier. Paris, 1849.

Sommaire généralMonnaies FéodalesPage précédentePage suivante