Moustiers Sainte Marie

Médaille souvenir de la cité de la faïence

La petite ville de Moustiers, fondée au Ve s. par une colonie de moines (d'où son nom), connut une grande renommée aux XVIIe s. et XVIIIe s. Selon la tradition, un religieux, venu de Faênza (Italie), aurait appris à un potier de la ville le secret du bel émail blanc laiteux qui devait assurer avec le bleu dit «de Moustiers » la réputation des faïences locales. À la fin du XVIIIe s. douze ateliers fonctionnaient. Puis les fours s'éteignirent un à un, le dernier en 1873. Marcel Provence entreprit, en 1925, de faire renaître à Moustiers l'art de la faïence. Il construisit un four et, avec le concours d'artistes décorateurs et d'artisans qualifiés, en fit sortir une production originale, inspirée de la fibre et des insectes du pays.


Contenu soumis à la GFDL. Source : Article Moustiers-Sainte-Marie de Wikipédia en français (auteurs)

 

MOUSTIERS -Ste-MARIE / Cité de la faïence
Un pot de pharmacie couvert sur piédouche en faïence de Moustiers. En arrière plan, le village de Moustiers et son étoile suspendue.
R/: Les beaux villages de Provence / J.POMPANON GR - PENIN-COMÉMO
Un rameau d'olivier dans le champ.

Bimétallique laiton-cupronickel, 30 mm.
Gravure et frappe Penin-Médailles à Lyon.
(collection J.F. Delénat)


MOUSTIERS SAINTE-MARIE
Le jeton représente le village et sa fameuse étoile.
R/: FRANCE / MONNAIE / DE PARIS / 2012, avec au centre le logo de la Monnaie de Paris.
Cupro-nickel-aluminium, 34 mm.
(collection J.F. Delénat)


MOUSTIERS SAINTE MARIE

R/: SOUVENIRS ET PATRIMOINE
MOUSTIERS SAINTE MARIE
.
Tranche cannelée, 34 mm.
(collection J.F. Delénat)


 

 

Sommaire généralJetons touristiquesPage précédentePage suivante